top of page
Luc 5.JPG

Les Greeters

Diane Mercier


Depuis longtemps, j’avais un rêve secret qui ne semblait pas correspondre à mes origines sociogéographiques : devenir guide. Pourtant, m’imaginer sur un site en train de communiquer des informations sur un lieu touristique, un secteur, une ville ou encore une région m’installait dans une représentation qui me plaisait.


L’idée s’est installée un peu en visitant Versailles, un peu dans un dans un bus offrant un seeightseeing tour à New York, lors d’un voyage en Tunisie, etc. J’étais fascinée par la perspective d’accumuler connaissances et anecdotes pour ensuite pouvoir les partager avec qui pouvait être aussi curieux que soi.


J’aime voyager de manière relaxe et détendue tout en tentant de ne pas trop « voyager idiot ». J’aime être documentée et colliger de l’information jusqu’à être suffisamment organisée pour abandonner tout plan qui pourrait être rigide et étouffant. Suivre le feeling du moment, m’adapter aux gens avec qui je transige, j’adore ça. Déjà, lorsque j’enseignais, il m’apparaissait que lorsqu’une classe était moins bien disposée ou peu réceptive, il convenait de savoir bifurquer vers un autre sujet ou aborder le propos sous un autre angle susceptible d’être plus captivant et opportun. Je n’aime pas la monotonie et susciter ennui ou désintérêt me paraît bien peu poli et peu respectueux.


Personnellement, pour moi, chaque sortie Greeters est ressourçant. Tout en redécouvrant ma ville, je réalise que la rencontre avec les gens s’avère une autre façon de voyager. Chaque fois, j’apprends quelque chose. Et ça me procure beaucoup de satisfaction !

Commentaires


bottom of page